Les Alchimistes
   
Les Alchimistes
Superpositions colorées, margées, ces alchimistes s'incarnent dans des corps étêtés, anonymes, qui portent leur Histoire comme autant de cicatrices fondatrices.
Il est question des blessures de l'âme pouvant si difficilement se quantifier, de la solitude et l'individualisme, la dépression, la violence physique ou mentale, les inégalités, injustices, peurs...
Se rendre compte de cette contradiction: nous sommes toujours seuls dans la souffrance, alors que le fait de souffrir est notre plus grand trait commun universel.
Pourtant le rendu plastique n'est pas celui d'êtres torturés...C'est mon interprétation du concept de "la sublimation" en psychologie.
A la proposition "être/devenir" je réponds par la phrase suivante: l'Homme pousse avec racines mais sans jardin prédestiné.
Je reste convaincue de l'intense importance de l'éducation, de l'enfance, des "incidents de parcours" et de la société, dans le développement de la graine en devenir que nous avons été, que nous sommes à perpétuité.
Les dispositions sensibles sont-elles les mêmes en chaque individu à la base?
En tout cas le choix est là, à défaut d'être dans ce qui est subi, volé ou offert, il réside dans notre liberté de réaction à ces données là, et, malgré tout, dans notre intérêt et amour ou désamour de l'Autre.

Nous sommes tous des alchimistes capables de transformer le plomb du passé en or de personnalité!
L’Ermite
Top